MyLovelyJobs

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Travail à temps partagé : tout ce qu’il faut savoir pour réussir [Enquête]

Depuis toujours, les entreprises ont été habituées à travailler avec plusieurs salariés. Aujourd’hui, avec le développement du travail à temps partagé, on observe un retournement de situation : des salariés avec plusieurs employeurs …



Aujourd’hui, les actifs souhaitent avoir plus d’autonomie et de liberté. Ils ont aussi envie de diversité dans leur travail afin de rester motivés et stimulés. C’est dans ce contexte que s’est développé le travail à temps partagé.

Ce mode de travail consiste à mettre ses compétences à disposition de plusieurs employeurs, de manière ponctuelle mais récurrente. Les actifs dans cette démarche peuvent avoir 3 ou 4 employeurs, voire plus. Cela permet aux entreprises d’être accompagnées par un expert dans la durée, sans avoir à l’embaucher à temps plein.

Le travail à temps partagé peut prendre différentes formes, en fonction de la démarche faite par le candidat :

  • Il peut faire du multi-salariat, c’est-à-dire cumuler plusieurs emplois à temps partiel (généralement CDI) dans différentes entreprises ; il doit alors vérifier les clauses des contrats pour rester dans la légalité (exclusivité, non concurrence…).
  • Il peut être embauché par une entreprise de travail à temps partagé (ETTP) ou par un groupement d’employeurs, qui le fera intervenir auprès des entreprises adhérentes selon leurs besoins.
  • Il peut proposer ses services en tant que prestataire (sous microentreprise ou autre statut).
  • Il peut alterner contrats salariés et prestation.

Il faut noter que le travail à temps partagé laisse entendre que les engagements se font sur de longues durées. Un travailleur freelance n’est pas engagé dans cette démarche s’il ne fait que des missions ponctuelles avec diverses entreprises sur de courtes durées.

Qui sont ces actifs qui orientent leur carrière autour du temps partagé ?

tof Principale (1)

Phénomène rare lorsqu’il est apparu en France au début des années 1990, le travail à temps partagé a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années. On comptait plus de 480 000 personnes travaillant sur ce modèle en 2018. Ce chiffre devrait être revu à la hausse suite à la crise du Covid qui a accéléré la mutation du travail : la preuve en est, actuellement 34% ont moins d’un an d’ancienneté dans ce mode de fonctionnement.

Les profils sont variés et tendent à l’être de plus en plus. Voici quelques chiffres-clés tirés de l’étude faite pour le baromètre du Portail du Temps Partagé en 2021.

  • Autant d’hommes que de femmes, la parité absolue
  • 81% ont au moins 40 ans, ce sont des professionnels aguerris
  • 57% sont indépendants, 33% salariés ou en portage et 10% pluriactifs
  • 23% sont dans les ressources humaines et 23% dans le commerce et le marketing
  • 81% sont des cadres, mais l’activité devrait se diversifier d’ici 10 ans
  • 53% exercent dans les grandes agglomérations (dont la moitié sur Paris)

Le modèle du temps partagé rentre peu à peu dans les mœurs des recruteurs, et les opportunités s’ouvrent lentement mais sûrement pour ses acteurs. C’est le moment pour les actifs de se lancer, avant que la concurrence ne devienne rude !

Des professionnels en quête de liberté

tof pro liberté (1)

La majorité des professionnels affirme avoir choisi le temps partagé pour découvrir une nouvelle façon de travailler. Loin de regretter leur choix, 94 % d’entre eux souhaitent continuer l’aventure. Les raisons principales ? La diversité des missions (32 %), l’équilibre vie pro vie perso (27%), et l’autonomie (23%). Certains affirment même que ce mode de travail a été un véritable tremplin professionnel, et tous confirment être plus épanouis.

Néanmoins, avant de se lancer dans la démarche, des précautions sont à prendre. 70% des professionnels ont commencé le temps partagé suite à un évènement important dans leur vie ; il faut bien réfléchir et peser le pour et le contre avant de faire ce choix de travail qui ne correspond pas à tout le monde. Voici quatre points d’attention à connaître avant de se lancer :

1) D’abord, il faut aimer le challenge, car avoir différents employeurs requiert de savoir s’adapter à des environnements divers : méthodes de travail, ressources utilisées, équipes, rôle… L’intervenant doit continuellement se renouveler. Toutes celles et ceux qui s’engagent en temps partagé veulent éviter l’ennui.

2) Afin de faciliter son adaptation, le professionnel dans une démarche de temps partagé doit continuer de se former sur son métier et les techniques utilisées pour rester à jour. Se reposer sur ses compétences de base fera baisser son employabilité.

3) Autre élément à prendre en compte, celui qui choisit de travailler pour plusieurs employeurs doit être organisé. La souplesse offerte par ce mode de travail oblige à une certaine rigueur pour ne pas être débordé et plus encore pour ne pas mélanger vie pro et vie perso.

4) Enfin, il est important de savoir qu’un professionnel qui débute dans la démarche trouve rarement plusieurs employeurs/clients immédiatement. Il rencontrera des périodes de creux où il devra être assuré financièrement. Il pourra cependant très bien gagner sa vie et moins avoir à démarcher, une fois son réseau construit et sa réputation faite. Peu de sondés affirment s’engager dans ce modèle pour espérer obtenir un meilleur salaire.

Des entreprises en quête de flexibilité

Si les professionnels s’y retrouvent, c’est le cas aussi des entreprises. Celles-ci sont de plus en plus nombreuses à embaucher un salarié (ou un prestataire) à temps partiel en acceptant de ne pas en avoir l’exclusivité. Et les recruteurs qui franchissent le pas adhèrent pleinement à ce mode de travail.

D’après l’enquête du Portail du Temps Partagé, plusieurs raisons de satisfaction ressortent clairement : une expertise plus pointue de ces professionnels (26 %), une meilleure flexibilité (25 %), une meilleure maîtrise des coûts (21%), et la possibilité de déléguer le pilotage de certains projets (15%).

C:\Users\gaero\OneDrive\Documents\Formations\MS Community Manager\Stage MyLovelyJobs\Mes création de contenus\Vidéo + article temps partagé\Photo 4.png

L’ensemble des raisons mentionnées ci-dessus peuvent être reliées à un seul terme : l’agilité. En effet, en faisant appel à des professionnels en temps partagé, les entreprises ont la capacité de répondre à leur besoin du moment avec réactivité et souplesse. En premier lieu car elle collabore avec un expert dans son domaine, capable de s’adapter et de comprendre les enjeux rapidement du fait qu’il cumule les expériences dans des environnements variés.

Ensuite, agilité du fait que l’entreprise peut faire appel à cette ressource qualifiée pour une tâche spécifique qui ne nécessite pas de travailler à temps plein. Troisièmement, ce collaborateur étant fidèle à l’entreprise pour du moyen à long terme, il saura veiller, anticiper et réagir aux évolutions de celle-ci.

Pour finir, collaborer avec un acteur du travail à temps partagé coûte moins cher à l’entreprise du fait qu’il n’exerce pas à temps plein mais qu’il reste sous contrat, évitant à l’entreprise d’enchainer les recrutements qui s’avèrent généralement chers, surtout si le recruté ne fait pas l’affaire ! Ainsi, une entreprise aux moyens limités peut tout de même obtenir une ressource qualifiée.

Les Flexbees au cœur du temps partagé

My Lovely Jobs accompagne des talents engagés dans la flexibilité du travail. Parmi eux, certains dans une démarche de temps partagé ont eu la gentillesse d’accepter de témoigner. Pourquoi faire ce choix de vie professionnelle ? Quelles sont les bénéfices, les contraintes, les points d’attention ? Ils partagent leur retour d’expérience.

Merci à nos Flexbees d’avoir pu témoigner de leur expérience du temps partagé !

  • Mathilde, rédactrice consultante en communication globale (contacter)
  • Laurence, directrice marketing (contacter)
  • François, consultant marketing (contacter)
  • Madhuri, assistance indépendante (contacter)
  • Christophe, directeur des systèmes d’intervention (contacter)

Pour résumer

Les Plus

+ Un meilleur équilibre vie pro vie perso

+ De l’épanouissement

+ Pas d’ennui par la diversité des missions

+ Un sentiment d’autonomie et de liberté

+ Un montée en compétences rapide et continue

Les Moins

– Démarcher pour trouver des missions

– De l’organisation

– De l’endurance pour s’adapter

– Un manque de sécurité de l’emploi

Côté entreprises, de nombreux avantages sont à identifier pour les sociétés qui collaborent avec un professionnel à temps partagé :

  • Une adaptation durable aux exigences du marché
  • Un collaborateur hautement qualifié
  • Un temps de travail adapté aux besoins
  • Une meilleure réactivité
  • Une meilleure maîtrise des coûts
  • La possibilité de déléguer le pilotage de certains projets
  • Un collaborateur fidèle et intégré
  • Un recrutement simple et unique

Vous souhaitez en savoir plus sur le temps partagé ? En devenir un acteur ? Trouver un candidat ou une entreprise dans cette démarche ? My Lovely Jobs est là pour vous accompagner dans votre recherche.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email